Livraison offerte en Europe

La tendance est au vintage !


Ce qui était démodé il y a quelques années est maintenant vintage.

La soif d’individualisation et de démarcation ainsi que l’industrie de la mode ont conduit à une normalisation de la friperie, victime de son propre succès.

 « Les friperies ? Ce sont des incontournables à Paris ! » affirme une jeune touriste, rencontrée entre deux étalages de fripes, dans une boutique de Paris.

La capitale Française a connu une explosion de ces magasins qui vendent des vêtements d’occasion.

En ce moment, environ 200 d’entre eux attirent Parisiens et touristes du monde.

Le manque d’argent, les pics de pollution et la recherche d’originalité conduisent à se tourner vers de nouveaux moyens de s'habiller tout en restant à la mode. 

 Non seulement les friperies ont ouvert de façon massive, mais elles concernent aujourd’hui un public hyper diversifié.

Touristes, étudiants, salariés, créateurs… tous affluent vers les boutiques vintages de France. « La friperie constitue en effet un nouveau mode de distribution « normal » de la mode et des styles qui touche tout un chacun » estime Frédéric Godart, auteur de Sociologie de la Mode. Le sociologue ajoute également que « les friperies sont plus qu’une mode, elles sont là pour durer dans le temps. C’est un phénomène social dans la mesure où il permet de comprendre et analyser des évolutions majeures dans notre sociétés ».

 


Laissez un commentaire


Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être affichés